Les anarchistes

Ni dieu ni maître !

019

Ni Dieu ni maître ! La propriété, c’est le vol ! A bas toutes les armées ! Police partout, justice nulle part ! De Proudhon aux Bérurier noir en passant par Bakounine, Kropotkine, Louise Michel, Jean Grave, Emile Pouget, Sébastien Faure, Georges Brassens ou Léo Ferré, le drapeau noir de l’anarchie claque comme un refus de la société bourgeoise, de l’Etat, de l’Eglise, des juges et de la police, des banquiers et des militaires, des patrons et des technocrates. Tiraillée entre l’apologie de la violence et la recherche d’une société pacifique, la pensée libertaire eut pour hérauts des générations de rebelles qui payèrent cher leur insoumission quotidienne. Voici réunis les textes, inconnus ou emblématiques, de leur combats menés au nom des libertés individuelles et collectives.

Publié dans : Les Rebelles |le 6 février, 2018 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Pensées éparses d'une ... |
Desmotspourmesmaux |
Magister60 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ET SI JE CHANGEAIS DE CORPS
| Mon chemin vers le jeune
| Marikadorian